Sur la route des grands

Certaines descentes sont marquantes.

Avant leur dernier voyage, en Patagonie, JP Auclair et Andreas Fransson, deux de mes grandes sources d’inspiration, ont sillonner les montagnes de la région de Narvik, en Norvège. Ils ont marqué des couloirs absolument superbes et je chérissais depuis longtemps le rêve de suivre leurs traces.

Le moment venu, la météo était changeante et le risque d’avalanche considérable. C’est donc sans attente, que je suis parti, avec Vincent, à la recherche de ces couloirs mythiques.

justeetredehors 28justeetredehors 15Kuglhornet, 981 m.

Les conditions n’étaient pas idéales, il a donc fallu faire du repérage pour trouver la bonne descente.

Kuglhornet n’était pas une option.

Stetind, la montagne nationale de la Norvège, est surtout connue dans le milieu de l’escalade pour ses très longues voies. Depuis longtemps, elle faisait partie des montagnes que je voulais skier. Direction le Stetind Couloir (700 m), une fine banderole de neige rectiligne et très pentue.

justeetredehors 40justeetredehors 8justeetredehors 39justeetredehors 6justeetredehors 31justeetredehors 9justeetredehors 33justeetredehors 12justeetredehors 37

Le couloir, au loin, semblait absolument magnifique. Je pouvais visualiser JP et Andreas descendre avec finesse. Nous étions si près. C’était déchirant de savoir qu’on allait surement devoir rebrousser chemin. L’approche par le fjord était atroce et beaucoup plus longue que prévu. En arrivant à la base, j’ai constaté que le soleil avait réchauffé la neige et qu’une bonne portion de la finale du couloir était instable. Il y avait donc un risque d’avalanche. J’aurais aimé aller plus loin, mais bon ce couloir sera toujours là, et je suis convaincu que c’était le bon choix à faire.

justeetredehors 3Stetind, 1392 m.

Gagnesrenna est probablement le plus long couloir du pays. Un monstrueux 1100 m de long, allant du glacier jusqu’à la mer. Je comprends pourquoi cette ligne est classique. Malheureusement, nous n’avons pas pu skier là non plus. La zone de dépôt était particulièrement intimidante, le soleil continuait de réchauffer la neige et les corniches étaient bien présentes en haut de l’entrée du couloir.

Cette journée était difficile psychologiquement. J’avais une réelle envie de skier, de suivre les pas des gens qui m’ont inspiré, mais Vincent et moi avions surtout envie de rentrer à la maison en un morceau.

justeetredehors 17justeetredehors 42justeetredehors 18Gangnesaksla, 1318 m.

À la fin de la journée, nous sommes revenus à Tromsø. À notre plus grand bonheur, nous y retrouvions de biens meilleures conditions. Un peu déçus de ne pas avoir skié les lignes classiques de Narvik, mais la déception est vite disparue! Plus je passe de temps en montagne, plus je suis fier des décisions que je prends sur le terrain.

justeetredehors 2justeetredehors 22justeetredehors 5justeetredehors 25justeetredehors 7

« Adventure is about coming home – a little changed due to a fugitive state of mind – and telling your story to other people. » – Håvard Nesheim

YK

Copyright. JED.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s